Ours Musique

L’actualité musicale en mode sauvage

Uncategorized

Taylor Swift déclare que Scooter Braun l’empêche de jouer ses anciens titres

Taylor Swift a accusé jeudi le prolifique directeur musical Scooter Braun de l’empêcher d’interpréter ses anciennes chansons lors d’un concert aux American Music Awards qui se tiendra plus tard ce mois-ci, provoquant une querelle de longue date entre les deux parties pour savoir qui détient les droits du vaste catalogue musical de Swift.

Dans une déclaration sur Twitter, Swift a déclaré qu’elle prévoyait d’interpréter un pot-pourri de ses succès passés aux American Music Awards le 24 novembre parce qu’elle est honorée du prix Artist of the Decade. Mais selon elle, Braun et Scott Borchetta, le PDG de son ancien label Big Machine Records, l’empêchent d’interpréter toute chanson enregistrée avant son dernier album, « Lover, » en live.

Plus en détails, concernant l’accord qui a déclenché leur querelle, Braun a acheté Big Machine Records en juin et a par la suite obtenu la propriété des enregistrements originaux de Swift, ou des copies à partir desquelles toutes les autres copies des chansons sont faites. Swift a l’intention de réenregistrer ses masters avec sa nouvelle maison de disques, mais elle ne pourra le faire légalement que l’année prochaine dans le cadre de son contrat précédent.

Braun et Borchetta, a déclaré Swift, affirment qu’un concert aux AMAs équivaut à ce qu’elle réenregistre sa musique avant de pouvoir le faire légalement.

Swift a également dit que Braun et Borchetta ne permettaient pas que ses anciens titres ne soient utilisés dans un prochain documentaire de Netflix sur la vie de la chanteuse, et qu’elle ne sortirait sa musique que si elle acceptait de ne pas réenregistrer ses masters et cessait d’en parler publiquement.

Elle affirme que Braun et Borchetta sont des hommes qui exercent un contrôle tyrannique sur quelqu’un qui veut juste jouer la musique qu’elle a écrite et demande à ses légions de fans de faire savoir à Scott Borchetta et Scooter Braun ce qu’ils en pensent.